Abbé Road 2015 : la Fondation part à la rencontre des jeunes tout l'été.

La deuxième édition d'Abbé Road débutera vendredi 26 juin à Marmande, avec Garorock, premier festival où les salariés et bénévoles de la Fondation seront présents jusqu'au dimanche soir.

23/06/2015

Durant tout l'été, la Fondation part en tournée avec le bus Abbé Road afin de sensibiliser les festivaliers, et tout particulièrement les jeunes, de 18 à 30 ans, qui sont bien souvent parmi les premières victimes du mal-logement.

Pour cette deuxième édition d'Abbé Road, la Fondation Abbé Pierre propose aux festivaliers de se mobiliser pour préserver les aides personnalisées au logement (APL), indispensables à l’accès au logement de nombreux jeunes. Les visiteurs du bus pourront témoigner leur soutien à ce combat en déposant leur bulletin contre le mal-logement dans une urne, geste symbolique, qui a l’intérêt d’impliquer au-delà d’une simple signature.

Face aux loyers et aux charges hors de prix, aux frais d’agence élevés et aux demandes de garanties à n’en plus finir, un grand nombre d’entre nous sont contraints d’accepter des sous-locations précaires, des chambres de bonne minuscules, des habitats insalubres... ou même de vivre à la rue. Aujourd’hui, 3,5 millions de personnes sont victimes du mallogement en France. Un constat accablant...

Les jeunes sont en première ligne face à cette crise du logement. La multiplication des obstacles à franchir pour accéder à un logement autonome les conduit de plus en plus vers des situations précaires.

Les moins de 25 ans sont aussi ceux qui consacrent la plus grande part de leur budget – 22% – à leur logement, pourtant souvent trop petit, surpeuplé, ou impossible à chauffer...

Dans ce contexte alarmant, les aides personnalisées au logement (APL) jouent un rôle social plus que jamais indispensable. Or, elles sont aujourd’hui en danger. En prévision du projet de loi de finances pour 2016 qui sera présenté en septembre prochain, le ministère des Finances a indiqué que « l’effort pour l’armée doit être compensé par des économies sur le logement et la santé »..., puis indiqué que des économies devront être faites sur les APL.

 

Un vote contre le mal-logement

La Fondation Abbé Pierre s’oppose fermement à tout projet visant à rogner ou à geler les APL, sachant que les locataires bénéficiaires de l’APL appartiennent tous aux 30 % les plus modestes de la population et que 80% ont un revenu inférieur au SMIC. Un recentrage du dispositif aurait pour conséquence de faire basculer encore plus de ménages modestes dans la pauvreté.

Avant le mois de septembre et au cours des 7 festivals qu'elle couvrira cet été, la Fondation affirmera avec tous les jeunes et festivaliers qu'elle rencontrera, la nécessité de préserver et de renforcer les APL sans lesquelles nombre d’entre nous auraient encore plus de difficultés pour accéder au logement.