12 logements très sociaux à La Plaine Saint Denis

Ces logements accessibles permettent à des familles modestes implantées dans le quartier de pouvoir s'y maintenir après l'implantation du stade de France.

29/01/2015 | Crédits photos : SNL Saint-Denis

Toitures végétalisées (jardins potagers collectifs) ou aménagées, chauffage au gaz, utilisation de l'énergie solaire, usage d'éco-matériaux, ossature bois.... les 12 logements très sociaux (du T1 bis au T4) situés à moins d'un km de la gare RER B, sont aujourd'hui occupés. Ce projet solidaire et écologique est aujourd'hui abouti et a été porté par l'association Solidarité Nouvelles pour le Logement Union. Les nouveaux locataires emmenagent à partir du 27 février 2015.

Familles monoparentales, retraités seuls ou en couple, jeunes célibataires et familles nombreuses. Particularité de ces habitants, tous sont nés dans les quartiers environnants et vivent à La Plaine Saint Denis depuis au moins 10 ans. Certains locataires bénéficient des minima sociaux, d'autres ont un emploi.Tous les locataires entrent dans le seuil du PLAI.

Les choix architecturaux et techniques de cet habitat participatif se sont attachés particulièrement à la gestion thermique de l'ensemble des bâtiments afin de réduire de manière significative les consommations énergétiques des locataires et les aider à maîtriser leurs charges, notamment liées au chauffage et à l'eau chaude.

Afin de maintenir la mixité sociale du quartier et avec l'aide de l'atelier d'architecture environnemental Vivarchi, 9 familles, aujourd'hui locataires, ont participé à la conception des plans de cet habitat novateur afin d'y favoriser le vivre-ensemble : on y trouve notamment une cuisine collective, un four à pain, une cour-jardin ouverte sur le quartier, de larges coursives reliant les appartements et des jardins carrés en terrasse.

Dans le cadre de son programme "Toits d'abord", la Fondation Abbé Pierre a financé en partie la construction de ces logements économes en charges et accessibles aux ménages aux faibles ressources dont certains sont équipés de compteurs afin de relever les consommations et permettre ainsi d'en assurer un meilleur suivi.