Tous concernés et tous acteurs : la nouvelle campagne de la Fondation Abbé Pierre
Play
15/11/2017 | Crédits photos : © Ronan Mérot / Altmann+Pacreau

L’exclusion peut tous nous toucher mais nous pouvons tous lutter contre l’exclusion. C’est le message que fait passer la Fondation Abbé Pierre dans sa dernière campagne de sensibilisation, lancée mercredi 15 novembre sur différents supports.

Lutter contre l’exclusion, cela commence par le plus simple des gestes : regarder l’autre, lui tendre la main, se reconnaître en lui. C’est ce geste d’humanité et cette prise de conscience que donnent à voir les trois visuels réalisés par l’agence Altmann+Pacreau, pour sa première collaboration avec la Fondation Abbé Pierre, qui seront affichés sur 4 000 supports partout en France.

Alors que le nombre de personnes à la rue ne cesse d’augmenter ­— environ 150 000 d’entre nous sont sans domicile —, il est important de rappeler que ce n’est pas une fatalité. Des solutions existent, comme la Fondation le montre dans son plan pour en finir avec la vie à la rue « Sans-domicile : objectif zéro », a fortiori lorsque la société sait se mobiliser.

Très présent sur Internet — où il sera notamment diffusé sur YouTube, Twitter, Facebook, Instagram et 6Play —, le clip de la campagne pourra aussi être vu au cinéma, dans 829 salles. Là aussi, le message est clair : la spirale qui peut nous mener en situation d’exclusion sociale peut être inversée, à condition que chacun joue sa partition, de la puissance publique aux citoyens en passant par les associations.

La Fondation Abbé Pierre s’y attache toute l’année, par exemple en accueillant des personnes sans domicile dans ses Boutiques Solidarité, en aidant à améliorer les conditions de logement des plus défavorisés — à travers son programme « SOS Taudis » — ou, alors que la trêve hivernale vient à peine de débuter, en contribuant à prévenir les expulsions via sa plateforme « Allô Prévention Expulsion » au 0810 001 505.

Autant d’actions qui ne pourraient voir le jour sans la générosité du public, puisque la Fondation agit quasi exclusivement grâce à la mobilisation de ses donateurs. Un message radio viendra le rappeler, en fin d’année, à tous ceux qui souhaitent l’aider à agir.